Question écrite à Willy Borsus sur la réduction et la verdurisation de la flotte automobile des cabinets ministériels et des services publics wallons

Réponse de Willy Borsus, Ministre-Président du Gouvernement Wallon

Question :

Alors que les règles des marchés publics sont appliquées, la réduction de 30 % du parc automobile des cabinets décidée par le Gouvernement devrait être en phase de concrétisation.

Monsieur le Ministre-Président peut-il nous présenter l’évolution de son parc automobile ?

Quelles sont les options choisies quant au type d’énergie en vue de la verdurisation de ce parc automobile ?

Quelle est l’évolution estimée des émissions de CO2 de ce même parc sur l’année 2018 ?

Les objectifs de réduction de CO2 engagés dans le cadre des Accords de Paris impliquent une participation à la réduction des émissions de CO2 de la part des services publics wallons.

Peut-il nous présenter l’état des lieux du parc automobile des services publics wallons relevant de ses compétences ?

Actuellement, quels sont le type d’énergie utilisé majoritairement et la quantité globale d’émission de CO2 par les services publics wallons ? Cette flotte automobile est-elle en phase de verdurisation ?

Quels en sont sa planification et le type d’énergie privilégié ? Quelles sont les évolutions en termes de consommation et d’émissions de CO2 attendues ?

Réponse :

Au sein de mon cabinet, j’ai initié dès ma prise de fonction une réduction ainsi qu’une transition vers des véhicules plus verts du parc automobile. L’état des lieux au 31 janvier 2018 est le suivant :

14 véhicules au total (soit une réduction de 41 %, soit 10 véhicules)
Sur ces 14 véhicules :

* Actuellement, il y a 1 hybride
* 3 véhicules sont actuellement commandés :

1 full électrique (livraison en février) 1 hybride CNG (livraison en avril)
1 hybride électrique (livraison en mai)

Émission moyenne de CO2 par le parc actuel : 99 CO2 g/km
Émission moyenne de CO2 par le futur parc : 90 CO2 g/km

Le nombre total restera 14. L’arrivée des nouveaux véhicules permettront le départ d’autres plus anciens.

Pour ce qui concerne la flotte au sein des services publics wallons, je renvoie l’honorable membre à la réponse formulée par le Ministre de l’Environnement, Monsieur Carlo Di Antonio. Ce dernier a été chargé par le Gouvernement wallon de formuler et mettre en œuvre des mesures qui visent à rendre le parc automobile de la Région wallonne plus respectueux de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *