Question écrite à Pierre-Yves Jeholet sur la réduction et la verdurisation de la flotte automobile des cabinets ministériels et des services publics wallons

Réponse de Pierre-Yves Jeholet, Ministre de l’Economie, de l’Industrie, de la Recherche, de l’Innovation, du Numérique, de l’Emploi et de la Formation

Question :

Alors que les règles des marchés publics sont appliquées, la réduction de 30 % du parc automobile des cabinets décidée par le Gouvernement devrait être en phase de concrétisation.

Monsieur le Ministre peut-il nous présenter l’évolution de son parc automobile ?

Quelles sont les options choisies quant au type d’énergie en vue de la verdurisation de ce parc automobile ? Quelle est l’évolution estimée des émissions de CO2 de ce même parc sur l’année 2018 ?

Les objectifs de réduction de CO2 engagés dans le cadre des Accords de Paris impliquent une participation à la réduction des émissions de CO2 de la part des services publics wallons.

Peut-il nous présenter l’état des lieux du parc automobile des services publics wallons relevant de ses compétences ?

Actuellement, quels sont le type d’énergie utilisé majoritairement et la quantité globale d’émission de CO2 par les services publics wallons ?

Cette flotte automobile est-elle en phase de verdurisation ?

Quels en sont sa planification et le type d’énergie privilégié ?

Quelles sont les évolutions en termes de consommation et d’émissions de CO2 attendues ?

Réponse :

Lors de mon entrée en fonction, le parc automobile du cabinet se composait de 19 véhicules.
Depuis mon entrée en fonction, et conformément à l’engagement pris par le Gouvernement wallon, le parc automobile de mon cabinet a été réduit à 13 véhicules, correspondant à une diminution de 31,57 %.
Lors du remplacement des véhicules, le choix opéré pour la remise des véhicules s’est basé sur l’émission de CO2, le kilométrage ou le carburant utilisé.

Quant à l’acquisition des nouveaux véhicules, le critère principal de choix s’est porté sur des véhicules de type hybride.

La flotte actuelle de mon cabinet comprend ainsi 1 véhicule électrique et 3 véhicules hybrides électriques.

Les émissions CO2 ont par ailleurs été réduites d’un peu plus de 10 % en passant d’une production moyenne par véhicule de 110 gr/km à 98,3 gr/km.

Pour ce qui est du volet de la question concernant l’état des lieux du parc automobile des services publics wallons et de son verdissement, je renvoie l’honorable membre vers la réponse du Ministre Di Antonio relative à l’inventaire qui est actuellement en cours de réalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *